De l’entre-aide avec Profits 25 !

10428691_839847162695088_6185525066125170457_nBonjour !

Me revoilà pour vous parler à nouveau de Profit25 (et oui, encore ! ) et qui pourrait fortement vous intéresser ! Après 9 mois d’inscription, je peux vous assurer que ça marche ! Grâce aux gains perçus, j’ai enfin pu m’acheter mon nouveau dodo, un matelas futon repliable qui ne prend pas de place (cf photo) et qui peut servir de pouf ou de fauteuil dans la journée. Et d’ici une semaine, je vais retirer à nouveau afin d’acheter du plasma de Quinton (que je compte boire durant mon jeûne). Voilà ! Que des achats utiles permettant de me consacrer à ma régénération.

Pour récapituler brièvement mon expérience avec Profits 25, j’ai investi 8 parts de ma poche dans les premières semaines en fin d’année dernière puis j’ai laissé faire les choses en réinvestissant mais gains ou en les retirant. Cela demande de la patience, beaucoup de patience notamment si on investit peu au départ. Les personnes qui ont les moyens d’investir de grosses sommes d’argent iront beaucoup plus vite, c’est certain, même s’ils n’ont pas de filleul. Mais pour les "fauchés" dans mon genre c’est plus long. Heureusement il existe une alternative non négligeable : le parrainage.

Sachez que chacune des parts qu’un filleul investit de sa propre poche ou en réinvestissant avec ses gains rapporte 10%. Le parrainage est valable sur 4 niveau : 10% au premier, 5% au second, 3% au troisième et 2% au quatrième.

Pour vous donner une petite idée de la chose, l’un de mes filleuls "fauché dans mon genre" qui n’a investi que 2 parts (ou coupons, c’est la même chose) soit 50 euros, a lui aussi un filleul (apparemment moins fauché que nous lol ) qui a pu investir 350 euros d’un coup. Ce qui fait un bénéfice de 35 euros pour mon filleul et 17,50 pour moi. Cette personne en ayant investi 350 euros d’un coup, soit 14 parts percevra donc une trentaine d’euros par semaine qu’il pourra réinvestir pour faire grimper son nombre de part. Quant à mon filleul direct, il a pu réinvestir une part grâce à son filleul.

Alors oui, vous allez me dire que c’est un système pyramidale… oui et non. Généralement, un système pyramidale est un système dont les gains perçus ne proviennent uniquement de l’argent des personnes inscrites et fonctionnent qu’au moyen de parrainage. Un système dont l’argent provient uniquement des personnes impliquées est à long terme voué à l’échec. Ici, ce n’est pas le cas puisque d’une part le parrainage n’est pas nécessaire pour gagner et de l’argent et d’autre part l’argent provient de la publicité, des clics mais aussi des achats fait sur les sites partenaires. Les clics sont obligatoires (rassurez-vous, ce n’est pas contraignant et vous ne recevez aucune publicité dans votre boite mail), les achats ne sont évidemment pas obligatoires mais si vous avez l’habitude d’acheter sur ses sites, autant passer par le lien de Profits25.

entre aideJe sais qu’actuellement des personnes autour de moi sont dans le besoin. Je pense notamment à un ami qui a un besoin urgent pour se soigner, à une amie qui a besoin en attendant de retrouver un travail, à ma maman qui a une minuscule retraite etc…. Certes, ce n’est pas un moyen très "éthique" pour gagner de l’argent. Pour les plus scrupuleux d’entre vous, pensez plutôt à ce que vous allez faire avec. Chacun peu décider d’utiliser cet argent intelligemment, pour se payer un extracteur de jus, une formation débouchant sur un travail, des remèdes ou thérapies pour se soigner, un rêve à réaliser, une association à créer etc…

C’est pourquoi j’aimerai aujourd’hui créer une sorte de petit groupe d’entre-aide afin que les personnes souhaitant s’inscrire puissent bénéficier rapidement des revenus de Profits 25 sans passer par la longue phase d’attente et de patience par laquelle je suis passée. Je voudrais aider mes filleuls à trouver des filleuls pour qu’au final chacun s’y retrouve.

Personnellement, il est inconcevable pour moi de "racoler" des gens dans le but seulement de profiter de leur commission de parrainage. Au contraire, je prends mon rôle de marraine à coeur et souhaite que tous mes filleuls y trouvent également leur compte. Sinon, ça n’a pas d’intérêt sur les plans humain et relationnel.

Je souhaiterais donc que toutes les personnes qui sont potentiellement intéressées me consultent d’abord (par mail en allant sur ma page de contact ou par Facebook pour les amis) avant de s’inscrire pour pouvoir les rediriger si nécessaire vers un filleul dans le besoin. Mon but étant que chacun de mes filleuls ait au moins 2 ou 3 filleuls directs…. à voir en fonction des besoins de chacun.

Pour les plus hésitant d’entre vous, je ne peux que vous encourager à franchir le pas ! Vous ne le regretterez pas !

En attendant, je vous souhaite une excellente journée ! La mienne le sera,  le vendredi étant le jour de paye chez Profits 25,  je devrais percevoir une soixantaine d’euros qui me serviront à acheter mes quelques litres de Quinton ;)

A bientôt ;)

 

profits25

 

Je prends soin de moi.

Hello !

J’ai mangé beaucoup de fruits ces dernières semaines et peut-être un peu trop. J’ai ressenti les effets de la detox et mon corps me dit de ralentir la cadence. J’ai commencé à prendre du plasma de Quinton (eau de mer) chaque matin à raison d’une ampoule par jour et depuis deux jours, je suis passée à deux ampoules, je mouche comme en période d’allergie.

Je vous avais dit dans un précédent article que durant plusieurs années je m’étais fortement intéressée à la physiologie, aux médecines alternatives. En faite, je ne pensais plus qu’à cela : guérir mon corps de souffrance. Puis en découvrant la spiritualité et en ayant fait certaines rencontres, j’ai tout mis de côté pour me focaliser uniquement sur l’esprit. Aujourd’hui, je combine les deux et il n’y a pas à dire, l’un ne va pas sans l’autre !

Jusqu’à maintenant, pour des raisons financières  j’ai de mis de côté toutes les pratiques qui pourraient me faire du bien mais qui me semblaient inaccessibles pour le moment, tel que l’utilisation des plantes, le plasma de Quinton, des jus en plus grosse quantité etc…  Mais… les récentes discussions avec un ami qui essaie par tous les moyens de se guérir m’ont donné envie d’à nouveau expérimenter comme je l’ai fait par le passé. Cet ami me rappelle tout à fait moi quelques années auparavant. Le même état d’esprit (en un peu plus conscient et évolué, avouons-le :p ). Ces échanges m’ont donc motivée, quitte à devoir dépenser un peu plus d’argent. J’ai à nouveau des problèmes dentaire et quand je vois la vitesse de dégradation de mes dents malgré les soins et les contrôles chez le dentiste, j’avoue que cela me fait peur et je ne sais comment m’en sortir hormis en passant par la régénération du corps, en axant sur la reminéralisation et en gardant la foi en attendant un jour de pouvoir consulter un dentiste holistique ou de trouver une autre solution que les plombages et couronnes qui nous empoisonnent de par leur composition toxique.

Pour cela, j’envisage un jeûne aux jus et à l’eau du genre 3 jours aux jus verts puis 3 jours à l’eau seulement et retour sur 3 jours aux jus verts et reprise petit à petit de mon alimentation habituelle. Je dis ça, mais ça ne se passera peut-être pas du tout comme cela. Je ferai en fonction de mon ressenti. Ceci étant juste pour vous donner une idée de la chose. Durant ce jeûne, je voudrais prendre des plantes que conseillent Thierry C. Je ne sais pas encore lesquelles… Et également du Quinton. J’ai l’intuition qu’il me faut faire une cure de Quinton sur plusieurs semaines.

Ce jeûne, c’est l’occasion pour moi de faire une pause, de m’efforcer à me reposer et de faire un point sur ma vie. Ainsi que de faire encore du tri (dans tous les domaines). Je quitte bientôt ma ville natale, un cycle de ma vie s’achève et fait place à un nouveau départ que je souhaite commencer dans les meilleures conditions possibles.

Je prévois de faire ce jeûne en septembre, je ne sais pas encore exactement quand. J’aimerais préparer cette expérience correctement et pouvoir m’acheter les plantes et le quinton ainsi que suffisamment de fruits et légumes pour les jus. Pour se faire, je vais utiliser l’argent gagné grâce à mes tirages de cartes car… vous savez quoi ? J’ai reçu ma première demande de tirage d’un inconnu ! Suivi de près par 5 autres demandes. L’univers serait-il en train de me donner un coup de pouce ? ;) Je suis contente même si je passe énormément de temps par souci de bien faire. Mais je sais qu’avec la confiance et l’expérience, j’irai bien plus vite sans grande perte d’énergie.

Plusieurs personnes m’ont fait part de leur désir de suivre mon expérience. Je vais donc tenir un journal de bord, pas ici mais sur mon site professionnel dans la catégorie des défis. Je vous tiendrai au courant.

Je vous laisse en compagnie de Thierry pour une vidéo sur le thème du jeûne.

A bientôt !

Vivre au sol

10511302_834543729892098_258941475270970585_nAprès vivre cru, voici vivre au sol ! Rassurez vous, ce n’est pas non plus un mouvement sectaire. C’est juste la nouvelle lubie d’une nana en pleine crise de depossession. Les habitués de ce blog savent que je suis dans la voie du minimalisme depuis plus d’un an et je ne suis pas prête de m’arrêter tant les bienfaits retirés sont nombreux. Et oui, jamais je n’aurais pu l’imaginer !

Le semaine dernière, je me suis délestée de mon grand bureau, mon espace personnel où étaient soigneusement rangés carnets, feuilles, dossiers, dessins, tarots, crayons etc…. Ce mastodonte contenait à lui tout seul tout mon petit monde. Quelque part, il avait coté un rassurant, protecteur. Mais ce n’est plus cela dont j’ai besoin. J’ai besoin de grands espaces vides et d’ouverture sur le monde.

Cela fait quelques jours que le bureau a quitté le salon et que je suis parterre (cf. photo). Je découvre des sensations inédites, celles de se mouvoir comme je veux dans ce nouvel espace aéré ou il n’y a plus besoin de se glisser adroitement entre chaque meuble pour ne pas se cogner. Je m’assoie, je m’allonge, je m’étale…. je me rassoie et je me réappropie mon corps. Oui, c’est bizarre comme sensation…. Mais n’est-ce pas la nature de l’homme que de vivre parterre en contact avec la terre ?

Encore une fois, je ne regrette pas d’être passé à l’acte malgré quelques appréhensions. Ce n’est pas évident de se délester du matériel qui fait partie de la vie de tous les jours. D’un côté l’envie de faire l’expérience de vivre sans et de l’autre la peur de le regretter, d’être extrémiste. Car je sais qu’on pourrait penser que je suis extrémiste même si chaque acte est précédent d’une longue réflexion.

Le principe du salon "nomade" est de n’avoir que des objets légers pouvant se déplacer facilement. D’avoir un salon mouvant plutôt que statique. Mon salon n’est pas encore au point. Il me faut caser tout ce qu’il y avait dans le bureau (qui traine sur la table ^^), trouver une petite table en guise de bureau et un banc de méditation en guise de siège. Je voudrais également un ou deux coussins confortables comme ceux utilisés au yoga.

Les chats sont heureux. Imaginez donc comme ce doit être impressionnant pour eux de voir des bipèdes debout ! Parterre, nous sommes à leur hauteur, tout sentiment de supériorité disparait….. Une nouvelle relation s’installe entre eux et moi et principalement avec Haziel (monsieur catastrophe) qui est un chat très anxieux. Je le sens d’avantage confiant vis à vis de moi et il devient plus affectueux.

Je déménage dans trois mois et je veux partir léger. Alors, je dois refaire du tri encore et encore….

A bientôt <3

 

 

"Vivre cru secte" ?!

10445522_830906250255846_8048294337819158143_nHello !

Pourquoi ce titre provocateur ? Philo aurait-elle retourné sa veste ? Parait-il que c’est la mode en ce moment… Rassurez-vous, ce n’est pas le cas. Alors pourquoi ce titre ? Tout simplement parce que "vivre cru secte" et "Thierry Casanovas secte" sont les termes de recherche qui reviennent quotidiennement dans les statistiques de mon blog (et oui !) certainement dû à l’article sur la responsabilité écrit en début d’année dans lequel j’abordais entre-autre le thème de l’alimentation crue.

Afin de répondre aux questions que certains d’entre vous pourraient se poser, je vous propose donc mon avis et mon expérience sur le sujet.

Le mot "secte" est employé à tort et à travers. Dès qu’une idée, un mouvement, un concept sort des sentiers battus et va à l’encontre de la société, il est forcément jugé sectaire. Je ne renie pas l’existence des sectes et de leur dangerosité, loin de là mais elles restent à mon avis moins courantes qu’on ne le croit. Par contre, je pense que tout individu peut adopter une attitude sectaire au sein de n’importe quel mouvement dès lors qu’il se décharge de sa responsabilité et suit aveuglément des principes sans en comprendre le fondement.

Parce que c’est ça la clé. Etre responsable. Et c’est le message que tente de faire passer Thierry Casasnovas dans chacune de ses vidéos. Se prendre en main. Etre conscient de son état de santé, comprendre pourquoi nous en sommes arrivés là, connaître les bases de la physiologie et être conscient de son potentiel de guérison. Et tout cela passe avant tout par l’écoute et l’observation de soi. Ceci est à la portée de tous.

De par ses connaissances, ses recherches et son expérience, Thierry nous offre gratuitement un certains nombres d’ouils et d’enseignements pour compléter cette écoute et observation de soi. On adhère ou pas, on expérimente ou pas. Il n’y a pas de règle. Parmi ses outils il y a le cru certes mais pas que cela. "Vivre Cru" laisse la place à "Régénère" et vous remarquerez la nuance. On ne parle plus spécifiquement d’alimentation crue mais de régénération qui passe certes par une alimentation riche en fruits et légumes crus mais aussi par d’autres pratiques telles que les lavements, le brossage à sec de la peau, l’utilisation de plantes, de Plasma de Quinton, de soleil, de repos, de massages etc….

Le but de Vivre cru n’est donc pas de manger 100% cru, ni d’atteindre un état de pureté ou de je ne sais quoi. Non, le but c’est de comprendre le fonctionnement de son corps, d’être responsable de soi et de se régénérer en douceur, à son rythme et ce, dans la joie !

Thierry tiens parfois un discours à connotation spirituelle qui peut déranger. Et pourtant la dimension spirituelle est pour moi essentielle à la régénération. Je pense qu’il est important de ne pas s’arrêter sur les mots (je pense au terme de Dieu par exemple qui a fait polémique) mais de percevoir le message profond qui nous invite à nous interroger sur des questions existentielles. Chacun trouvera ses propres réponses…. car cela reste avant tout un chemin personnel.

Mon expérience en bref.

Je ne suis pas de ceux qui ont changer leur alimentation du jour au lendemain, ma transition à moi s’est faite sur 10 ans avec de multiples étapes. C’est pourquoi je pense avoir suffisamment de recul pour pouvoir affirmer que la voie du cru est ce qui convient à mon corps.

Pour faire résumer brièvement mon parcours, j’ai commencé à m’intéresser à une autre alimentation (végétarisme et bio) à 17 ans suite à des problèmes de santé. J’ai passé 4 ou 5 années à expérimenter un peu de tout sauf le cru que je ne connaissais pas du tout. J’ai testé les régimes sans gluten, sans sucre, sans lait, j’ai pratiqué les bains dérivatifs, le jeûne, le nettoyage du foie pour n’en citer que quelques uns, le tout dans la frustration et sans plaisir. Mon état d’esprit de l’époque était catastrophique. Je vivais dans la peur, dans le manque, dans l’insécurité et la solitude (je n’avais pas internet pour parler de tout cela). J’avais peur de mourir, j’avais peur des maladies, peur des gens, peur de tout. J’étais dure avec moi moi-même et avec les autres. La découverte d’une autre alimentation et de ces pratiques m’ont ouvert des portes certes, mais ce n’était pas suffisant.

De fil en aiguille, je me suis ouverte au monde spirituel dans lequel j’ai complètement basculé durant plusieurs années au point d’en oublier que j’avais un corps physique. J’ai mis de côté tous ces régimes alimentaires (sauf végétarisme et bio) pour me concentrer uniquement sur le psychique. Les problèmes de santé étaient toujours là mais ma vision à leur sujet et de la vie en général avait littéralement changé. Beaucoup de mes peurs et angoisses ont disparu. Je pensais guérir uniquement grâce à ce nouvel état d’esprit. Mais le "spirituel" avait malgré tout ses limites.

Et puis, l’année dernière, je suis redescendue de mon petit nuage et me suis rappelée que j’avais un corps en souffrance. J’ai alors découvert les vidéos de Thierry Casasnovas et j’ai aimé ce qu’il racontait. Tout ne m’était pas inconnu sauf le cru auquel je ne m’étais jamais intéressé. Je me suis alors replongé dans la physiologie, la recherche de la meilleure alimentation pour moi tout en conservant l’acquis spirituel de ces derniers années.

Pour moi l’un ne va pas sans l’autre, c’est une complémentarité permanente. Et l’alliance des deux, c’est le top du top !!

Aujourd’hui, je ne suis pas crudivore à 100% et je ne sais pas si je le serais un jour. Peut-être que oui, peut-être que non. Peu importe. Je mange principalement des fruits et légumes crus, des jus, des smoothies, du cuit vapeur, du riz de temps en temps, des oeufs aussi, du pain des fleurs, des tartinades végétaliennes, des oléagineux et fruits secs. De temps en temps je m’accorde des tranches de pain sans gluten avec du fromage de chèvre ou des petits gâteaux sans gluten. Mais j’avoue de moins en moins en ressentir le besoin. Mon corps me réclame principalement des fruits et des jus verts que j’apprécie d’avantage.

Au niveau du poids, au tout début j’ai perdu 4 ou 5 kilos, moi qui était déjà en sous-poids je suis passée de 52 kilos à 47/48, je mesure pas loin d’1m80. Je ne me suis pas trop inquiétée, j’ai gardé confiance et petit à petit j’ai repris tous mes kilos perdus particulièrement depuis l’arrêt des céréales (il y a encore quelques semaines, je mangeais beaucoup de riz et des pâtes sans gluten).

Et les carences hein ? Je vois que beaucoup ont la peur des carences. Peur de ne pas consommer assez de protéines, de calories, de vitamines. Ce n’est pas quelque chose sur lequel je m’arrête vraiment. Je ne calcule rien, pour moi tout cela relève du mental et me semble trop complexe. J’avoue, je ne suis pas forcément un exemple à suivre…. mais je ne peux m’empêcher que d’y aller au ressenti et d’ajuster quand je ressens que cela est nécessaire, c’est tout.

Concernant le budget…. cela fait 10 ans que je consomme principalement des produits biologiques. Je suis habituée aux produits que l’on paye plus chers mais qui sont plus nutritifs et qu’on consomme donc en moins grande quantité. Je n’ai pas vu grande différence au niveau du budget. Par contre, j’ai du réintroduire des produits non bio provisoirement pour la simple raison que je n’ai pas magasin bio à proximité. Avant, comme je mangeais peu de fruits et légumes et beaucoup de céréales et légumineuses, je pouvais me permettre de faire les grandes courses une fois par moi au magasin bio. Avec ce type d’alimentation, on doit se ré-approviser très souvent. C’est là que cela devient problématique pour moi d’autant que je ne supporte pas les additifs, pesticides et autres cochonneries. C’est pourquoi je déménage dans 3 mois vers un environnement plus adapté à mon mode de vie.

Parmi les autres pratiques dont parle Thierry, je pratique les lavements chez moi, le brossage à sec de la peau, j’ai acquis un extracteur pour me faire des jus (et dont je ne peux plus me passer), j’ai pris quelques plantes et je commence une cure de Quinton (eau de mer). Je pratique ce qui me semble bon pour moi au moment présent et non pas parce que c’est Thierry qui l’a dit. Comme je l’ai déjà dit, il est important de s’écouter avant tout.

Pour le moment, tout ceci semble me convenir. J’ai eu des résultats spectaculaires au niveau du psoriasis et eczéma ainsi que sur les allergies saisonnières. C’est la première année en 16 ans que je n’ai pas eu un semblant de conjonctivite, pour moi c’était quelque chose d’inespéré. Je peux sortir dans la nature sans être au bord de la crise s’asthme. Je peux à nouveau respirer. Ma peau est plus belle et je n’ai jamais eu des cheveux aussi beaux, résistants, qui poussent très vite.

Je vois le cru comme la continuité de mon cheminement spirituel. Pour ceux et celles qui connaissent mon blog et mon parcours, vous savez que je suis engagée dans la voie de la simplicité et du minimalisme depuis un certains déjà et que cela me procure une sensation incroyable de liberté. Et bien le cru, c’est pareil. Manger cru c’est se délester d’un tas de contraintes à commencer par celle de cuisiner. J’addooooore manger. Bon ça vous le savez hein :p Je suis gourmande et gourmet mais au risque d’en surprendre plus d’un, je n’aime pas faire la cuisine. Enfin si… de temps en temps, durant 3 jours de suite, je vais me mettre à cuisiner à fond et faire 36 plats et puis plus rien pendant des semaines. Je suis douée pour trouver des idées et des recettes mais pas pour la mise en pratique :p

Avec le cru, je me sens complètement libérée de cette contrainte. Je n’ai pas envie de me faire à manger ? Pas grave, j’ai 5 ou 6 fruits à disposition qui me serviront de repas. Plus besoin d’un tas de casseroles et autres accessoires, ni même de vaisselle. Ma prochaine cuisine sera hyper minimaliste. C’est génial ! J’adore.

Je me déleste de plus en plus de la peur du manque, puisque les fruits on peut les trouver partout dans la nature, au bord d’une route en pleine campagne, dans la foret, dans un verger abandonné…. Le cru permet d’ailleurs de se reconnecter à la nature et à tout ce qu’elle nous offre. En un an, je n’ai jamais autant regardé les arbres, les plantes, les fleurs, les animaux….

Bref… je pourrais vous en parler des heures et des heures…. et si c’est cela être dans une secte et bien je suis heureuse d’être une adepte et ne suis pas prête d’en sortir ! ;)

Pour terminer cet article, j’insiste sur le fait que Thierry n’est pas un Dieu, il n’a pas la science infuse. Il est en droit de se tromper. Thierry est comme vous et moi, il expérimente jour après jour d’ou parfois ces impressions de contradictions dans ses vidéos. Il évolue comme nous tous et se remet en question. C’est d’ailleurs ce qui le rend d’avantage authentique.

Thierry n’est pas non plus un manipulateur pervers narcissique comme j’ai pu l’entendre…. ah ah ! Elle est bien drôle celle-là quand même ! Non… Thierry est un éclaireur, un chercheur de vérité et je le remercie pour tout ce qu’il m’apporte au quotidien <3

Sur ce, je vous souhaite une bonne régénération et rendez-vous pour mon prochain article : Vivre au sol ! ;)

Des hauts et des bas….

la-depression-de-l-automne-coup-de-blues-9905966Coucou :)

Joyeuse, optimiste, rêveuse, toujours prête à aider ou encourager autrui, c’est comme ça que j’apparais sur les réseaux sociaux. Et pourtant la vie n’est pas toujours rose, loin de là…. Les seuls moments où je me sens bien c’est lorsque je m’évade dans l’imaginaire, lorsque je délire avec mes amis noctambules, lorsque je suis loin de chez moi dans la nature, lorsque j’ai des idées étranges et que je les mets en action. Mais le quotidien est un fardeau pour moi et j’ai hâte, vraiment hâte de partir, de changer de vie. La seule chose qui me retient est l’argent. Je voudrais gagner ma vie avec mon travail or pour le moment, je n’arrive pas à me mettre au boulot parce que je n’ai pas les conditions de vie adéquates, parce que l’environnement dans lequel je vis ne me convient plus. C’est un cercle vicieux en fait. A cela se rajoute la fatigue et d’autres choses….

Dans ce quotidien suffisamment pénible où règne l’angoisse du frigo vide, j’arrive toujours à trouver des solutions, je ne manque pas d’idées et d’imagination. Mais cette semaine, ce ne fut pas le cas et j’ai craqué. Notre bonne vieille voiture est en fin de vie et commence à montrer de sérieux signes de fatigue. Outre le fait de ne plus avoir de voiture, j’ai la peur de l’accident. Lorsque je remonte dans mes souvenirs, je vois ma mère se dépatouiller avec ses voitures. Je nous revois sur les routes, nous arrêtant sans cesse pour laisser refroidir le moteur, remettre de l’eau…. repentir doucement, mettre les feux de détresse, se faire klaxonner par les voitures de derrière. Et ne pas pouvoir aller chez le garagiste par manque d’argent et aussi par peur de se faire arnaquer. Parce que oui, l’arnaque chez certains garagistes peu scrupuleux est très fréquente. Ma mère ne savait plus en qui avoir confiance. Je me revois chaque matin arriver en retard à l’école et me faire disputer parce que la voiture n’avait pas démarré…. Tendre le dos à chaque sortie… la peur de la panne, de l’accident… et puis nous avons fait l’acquisition de notre bonne vieille zx il y a plus de 12 ans. Notre première voiture qui ne montrait aucun signe de fatigue. Pas de panne, pas de mauvaise surprise durant des années. Et puis il y a 6 ans, tuture a montré ses premières faiblesses. Le train arrière foutu. Pour les garagistes s’en était fini…. mais pas pour les bricoleurs qui aiment redonner une seconde vie aux objets. Et la voilà repartie. Il y a deux ans, tuture est à nouveau fatiguée…. elle nous lâche en pleine nuit sur une route boisée où le téléphone ne passe pas. Plus de phare, plus de lumière, le noir total et tuture au bord de la route. J’ai eu peur, peur de l’accident, peur qu’une voiture arrive et nous fonce dedans. Tout s’est bien terminé mais dès lors une angoisse s’est installée en moi. Tuture fait de drôles de bruits, tuture est fatiguée, tuture veut prendre sa retraite. Je ne me sens plus en sécurité.

Cette semaine, tuture s’est mise à chauffer, à brouter… ma mère a tenté de ne pas m’inquiéter mais inutile, je ressens trop les choses, je sais qu’il y a un problème. Et quand elle m’avoue enfin qu’elle est toute aussi inquiète que moi je m’effondre. Je ne veux plus qu’elle prenne la voiture. J’ai peur de l’accident… je fonds en larme.. toutes les angoisses du passé ressurgissent. Elle me rassure en me disant qu’on va trouver une solution et elle se démène pour la trouver. Heureusement car je ne suis plus en état pour trouver des bonne idées. Car qui dit plus de voiture, dit plus possible pour elle d’aller travailler donc moins de rentrer d’argent, plus possible d’aller au jardin (et mes courgettes ?!) sur lequel on compte pour manger, plus possible d’aller dans la ville d’à côté pour les courses… bref ! Ce fut la panique dans ma tête.

Et puis il y a autre chose… autre chose qui n’est pas facile à expliquer….

La semaine dernière, il y a eu un  gros, très gros accident de voiture sur la grand-route à une 15aines de kilomètres de chez moi. Vous n’en avez peut-être entendu parlé. Deux femmes et 3 enfants ont perdu la vie, et l’un des maris s’est suicidé en apprenant la nouvelle. Tragique… Moi qui ne regarde pas les infos, je ne suis plus au courant de ce genre de choses. Quand je vois ce genre d’infos passer sur FB, je fais abstraction, je passe mon chemin. Or, cette fois-ci je suis allée voir l’article à propos de cet accident produit sur une route que je connais bien. C’est en regardant le paysage derrière l’épave de la voiture que je me suis souvenue d’une étrange sensation que j’ai eu quelques jours auparavant en passant sur cette route.

Sur cette portion de route, j’y passe une fois par mois environ. C’est pas moi qui conduit, je n’ai pas le permis. J’accompagne ma mère faire les grandes courses au magasin bio. Ce jour là, il n’y avait pas de circulation, le temps était dégagé et ma mère roulait normalement. Rien qui ne pourrait laisser penser à un quelconque danger. Soudain une sensation bizarre m’a traversé le corps, comme si quelque chose aller venir me percuter violemment et que mon âme sortait brutalement de mon corps. Je me suis retournée, pas de voiture à l’horizon, pas de camion, rien…. pas de danger. Je me recentre sur moi même et voilà que la sensation revient. Le choc violent et l’âme qui se décroche du corps. Je me recentre à nouveau. C’est bizarre, je ressens un danger tout en sachant qu’il n’y en a pas. J’ai l’impression que cette émotion ne m’appartient pas. Du coup, je n’en parle pas à ma mère car je connais sa réponse. Si je lui dit que j’ai ressenti  la peur et le danger, elle va croire que je sous-entends qu’elle conduit mal et qu’il n’y pas lieu d’avoir peur puisque pas de circulation etc… Donc je me tais et je me dis que de toute manière, s’il devait y avoir un accident en ce moment précis, ce serait l’ordre naturel des choses, c’est que ma mission de vie sur Terre serait finie. Et si impact très violent il devait y avoir, je ne sentirais rien car les guides auraient l’intelligence de m’aider à dégager mon âme du corps avant que le choc ne se produise. On quitte cette route et je ne pense plus à ce que je viens de vivre.

Les jours suivants, j’ai complètement oublié cet épisode et cette sensation étrange jusqu’à cette photo, l’épave de la voiture et le paysage derrière…. tout m’est revenu d’un seul coup et j’ai été prise par une forte émotion et des tremblements. J’ai compris ce qu’il s’était passé.

Ce n’est pas la première fois que ça m’arrive ce genre de choses. Cela passe soit par le biais du rève, soit par des ressentis à l’intérieur de moi qui ne rentrent pas dans le contexte du moment. Peut-être vous en parlerais-je plus profondément dans un autre article…. j’ai tant de choses à exprimer à ce propos, mais je n’ose pas et en même je ne veux pas trop en dévoiler non plus car cela m’appartient.

Bref !

Tout cela pour vous dire que j’ai été beaucoup malmenée et perturbée cette semaine. Mais j’ai la chance de vite rebondir et ce, encore plus vite depuis que j’ai une alimentation à base de fruits et légumes, dépourvue de gluten et de produits laitiers. Dès le lendemain de ma crise de panique et après avoir vidé mon sac, je me sentais déjà beaucoup mieux et prête à aller de l’avant. J’en ai profité pour vider mon bureau et le retirer du salon qui n’a plus ni canapé, ni bureau, ni télé, ni chaise…. seulement une table basse, des petits meubles, des sièges et autres perchoirs pour… les chats. Je vis parterre depuis hier soir et je trouve ça…. génial ! Je vous en parlerai dans un prochain article ;)

Sur ce, je vous laisse. La voiture a reçu quelques soins palliatifs aujourd’hui, nous allons donc pouvoir aller faire un tour au jardin (mes courgettes doivent être énormes !!! ). En passant, si par hasard vous connaissez quelqu’un de confiance qui donne sa voiture ou la vend à petit prix (pas trop vieille, en pleine forme et pas trop petite car nous sommes de grands gabarits ^^) faites moi signe ! <3

A bientôt !

 

Profit 25…. ça marche !

Hello !

comment-gagner-de-l-argent-cochon_837x558Je vous ai déjà parlé de Profits 25, vous en souvenez-vous ?

Beaucoup sont intéressés mais sceptiques. Je comprends. Dans le domaine du marketing de réseau, nous sommes tous les jours confrontés à des offres alléchantes, des promesses de gains toujours plus grandes et finalement nous n’en voyons jamais la couleur. Il existe pourtant des organismes sérieux comme Emgoldex, Swissgolden, Profits 25…. mais à force de rencontrer des arnaques, il est normal que les gens se méfient et n’osent se lancer. C’est dommage car je pense qu’il serait facile de gagner de jolies sommes en créant un groupe de personnes unies et en s’entre-aidant. Malheureusement, encore aujourd’hui, c’est la peur qui prédomine et notamment pour Emgoldex et Swissgolden où il est impératif d’avoir deux filleuls et d’investir une somme assez conséquente.

Avec profits 25, tout est différent puisqu’il n’y a pas besoin de parrainer pour gagner et cela demande peu d’investissement. La preuve, je n’ai eu aucun filleul durant des mois et j’ai perçu des gains. Evidemment, l’avantage des filleuls c’est que l’on touche une commission pour chaque parrainage ainsi que pour chaque part investie et donc les gains montent plus vite. Mais je le repète, il n’y a pas besoin de filleuls pour gagner de l’argent chaque semaine.

En bref, le principe de Profits 25 est d’investir des parts à 25 euros. Chaque part investie rapporte 10 euros. La rémunération se fait chaque semaine à hauteur d’environ 2,10 euros par part. Le seul "truc" à faire est de cliquer sur 10 publicités chaque semaine, ce qui ne prend que 5 minutes.

Pour plus de détail, je vous renvoie aux articles suivants : Présentation de Profits 25 et Mon expérience. Vous pouvez également faire une demande d’informations directement sur le site : Profits 25 ou m’envoyer un mail.

profits25

Si je vous en parle aujourd’hui c’est parce que Profits 25 s’est amélioré et propose désormais une carte de crédit, ce qui démontre une fois de plus que ce site n’est pas une arnaque. J’ai reçu la mienne en début de mois et le temps que tout se mette en place, elle est désormais fonctionnelle et j’ai pu retirer 70 euros aujourd’hui qui sont directement partie dans mon enveloppe "alimentation". C’est un petit plus non négligeable !

Depuis le début de mon aventure avec Profit 25 en novembre dernier, j’ai retiré 250 euros. Ayant à la base investi 8 parts soit 200 euros, j’ai donc actuellement 50 euros de bénéfice. 50 euros… en 8 mois, c’est peu vous allez me dire…. Certes, mais tout dépend de la stratégie adoptée et la mienne ne fut certainement pas la meilleure pour commencer. Depuis, j’ai réajusté et tout devrait aller bien plus vite. Actuellement, j’ai 27 parts, soit environ 56 euros de gains par semaine. Ma marraine qui a démarré en même temps que moi avec seulement 2 parts (soit 50 euros d’investissement) a aujourd’hui une centaine de parts soit au minimum 200 euros par semaine. Voyez-vous ? Tout dépend de la stratégie adoptée.

Si vous souhaitez arrondir vos fin de mois ou gagner de l’argent facilement (et oui, c’est possible), je vous invite grandement à expérimenter cette aventure et à en parler tout autour de vous ! Vous ne serez pas déçus et de plus cela nécessite seulement 5 minutes par semaine et de la patiente. Les petits ruisseaux font de grandes rivières…. ;)

Je vous retrouve tout bientôt pour un nouvel article !

Bye <3