Randonnée au Vent des Forêts – 2017

Je me rappelle encore lorsque j’ai entendu parler du projet du Vent des Forêts en 1997. J’avais 11 ans et ça m’intriguait. J’ai toujours eu de l’attirance pour ce qui était insolite. Ce n’est que 2 ou 3 ans plus tard que j’ai foulé les chemins pour la première fois lors d’une randonnée familiale. C’était quelques mois après la tempête de 1999, les arbres étaient tombés et les balises avec… en somme, ce jour-là, nous nous étions quelque peu égarés sous un soleil cuisant. Cette péripétie, pourtant agréable, m’a certainement un peu refroidie (malgré la chaleur) puisque c’est seulement une 15aine d’années plus tard, que je décide d’y retourner.

Le parcours que je vous fait découvrir aujourd’hui, s’appelle le Circuit de La Croix Camonin. Il faut environ 4h30 pour cheminer ses 14 kms et prendre le temps d’admirer chacune des oeuvres.


Terrain d’occurrences – Jennifer Caubet (2012)

Première oeuvre rencontrée en chemin, je me demande si c’est un panneau solaire géant ou un système de communication extraterrestre. Oups, je n’y suis pas du tout… il semblerait que cette oeuvre puise son inspiration dans la symbolique des cerfs-volants japonais.

Pas de bol – Ehren Tool (2015)

Vestige de guerre ? Cela aurait pu mais non, ce monument est bien plus vieux, simple décanteur mis en fonction en 1823 pour traiter les eaux des sources qu’ils recevaient. Il abrite aujourd’hui une oeuvre du Vent des Forêts.

À l’intérieur, une 50aine de « cups » frappés de messages militants et d’images guerrières pour témoigner de la réalité de la guerre. Il vous faudra un petit de temps pour les regarder une à une.

      


 

 

Responsabilité – Terje Ojaver (1998)

La mise en pot des arbres, un geste pour nous rappeler l’impact et la responsabilité de l’homme sur l’écosystème d’une forêt. L’une des première oeuvres du Vent des Forêts qui a joliment résisté au temps.


 

Evasion – Charlie Skubisch (2004)

Un symbole qui parle de lui-même, chacun y trouvera sa propre interprétation.

 

Réenchantement – Jean-Luc Verna (2010)

Nous arrivons au coeur de la forêt magique, une fée y a planté sa baguette vers le ciel dans le but de réenchanter cette région marquée par l’histoire, la guerre et l’exode. Une oeuvre que j’ai particulièrement aimée tant pour le symbolisme que pour le choix du lieu.

 

 

Chants silencieux – Lionel Sabatté (2013)

Ce qui ressemble à une scène de combat n’est autre qu’une représentation de l’évolution de notre société à la fin du 20ème siècle. En effet, ces drôles animaux jaillissent de souches de chênes déracinées par la tempête de 1999 marquant la fin d’un siècle. Le reste du corps est composé de tiges en cuivre et de pièces témoignant d’un autre bouleversement en début de siècle : l’arrivée de l’Euro.

 

The Basillica of the Forest – J. Lonne Christiansen

Passage symbolique entre deux espaces, deux univers : celui de la forêt, sacré et celui de l’homme, profane.

 

Monts et merveilles – Sunoj D. (2017)

Cette pyramide faite de poutres de chaine est recouverte de cire d’abeille issues des ruches de Lahaymeix. Une oeuvre sublime qui sent divinement bon !

 

Pas de chance !

 

Saphira – Claudia Comte (2010)

Magnifique culture en bois de chêne, vernis, lui donnant un aspect de cuir…

 

Solstice et Systole – Alain Domagala (2009)

L’union d’un arbre et de l’ossature d’une barque. C’est beau, harmonieux…

 

Diorama – Sandrine Pelletier, Olivier Ducret & Glassfabrik

« L’achèvement d’un rituel païen où les forces de la nature et la main de l’homme ont façonné la matière brute, métamorphosée par le passage du feu et le travail du verre, laissant un théâtre de ruines traversé d’une énergie tellurique. »


 

28 – Simon Bernheim (2008)

28 planches sont dispersées dans la forêts, chacune gravée de mots d’un langage inconnu…

 

3 x 4 – 12   –  Miguel-Angel Molina (2004)

L’artiste met en avant deux idées contradictoires : le format choisi est celui de l’affiche publicitaire évoquent l’idée de se mettre en avant. D’autre part, le style utilisé est celui du camouflage dont le but est de se cacher.

 

Two Thumbs Up Monument – Guillaume Pilet (2009)

Ici chaque élément est la clé d’un rébus. Vous aurez certainement reconnu les pouces propres à Facebook ! Le vitrail en fond représente une guillotine inversée et sanguinolente. Quand à la plante, un datura, elle est toxique et hallucinogène, évoquant nos dépendances… Une oeuvre qui en dit long !

 

Pause déjeuner sur une imposante table de bois sculptée.

 

Padauk Tree – Aung Ko (2015)

Bourgeons de fleurs sculptés et immortalisés, traditionnellement au centre des festivités du nouvel an birman. Symbole de joie et de prospérité.

 

Hibou – Laurent Le Deunff (2009)

Encore une fois, je trouve que le choix du lieu a été judicieusement choisi. Maître Hibou règne sur la forêt…

 

Made by God – Tanya Preminger (1999)

Au moment où je prends la photo, surgit une étrange créature « made by god »…

 

La mât de cocagne et ses engins – Jean-François Chevalier (2006)

Oeuvre qui rappelle une attraction des fêtes de villages d’autrefois…

 

Morceaux choisis – Didier Bequillard (2004)

Emporte-pièces au formes de parcelles cadastrales… On peut y voir à travers les paysages meusiens…

 

Le sapin – Kazys Venclovas (1998)

Etonnant sapin aux feuilles de pierres blanches qui résiste au temps… un pur enchantement !

 

Une fenêtre en forêt – Hiroshi Teshima (1997)

 

 

Le parcours s’achève…

 

Oeuvre bonus !

Fog Garden – Fujiko Nakaya (2011)

Quelque part au bord de la route qui relie Pierrefitte-sur-Aire et Nicey-sur-Aire, un jardin zen… pas tout à fait comme les autres !

 

Chaque fin d’après-midi, une étrange brume envahit les lieux…

… offrant un fabuleux spectacle contemplatif…

Et voilà, c’est terminé pour aujourd’hui. J’espère que la promenade du jour vous aura donné envie de découvrir notre belle forêt meusienne…

À bientôt !

Publicités

L’autre balade…

art citationHey !

Igor et moi sommes heureux de vous emmener en balade à travers la forêt de Dammarie-sur-Saulx, un petit village meusien – à une quinzaine de kms de Bure, là où on massacre la forêt pour y enterrer prochainement des déchets nucléaires 😡 mais passons, ce n’est pas le sujet du jour. L’autre balade est une randonnée pédestre au coeur de la forêt sur un chemin jalonné d’oeuvres et de numéros artistiques. Art & Rando, tout ce que j’aime !

Je n’ai malheureusement pas eu accès au programme de cette journée, je n’ai donc pas les noms des artistes et des compagnies. Si je les retrouve, il sera toujours temps de compléter cet article.

Le temps et la mauvaise luminosité n’étant pas propices aux photos, nous avons décider d’un commun accord, Igor et moi de donner un petit coups de peps aux photos à l’aide du logiciel Fotor et de son filtre « Pittsburgh » apportant notre petite touche artistique personnelle.

(Rappel : Igor, c’est mon appareil photo. Oui il a un nom et alors ?)

Pensez à bien passer la souris sur chacune des photos car le thème de mon blog met automatiquement un filtre sur les photos qui disparait lorsqu’on passe la souris dessus.

On y va, vous êtes prêts ? Alors c’est parti ! En route les amis ! 🌳🌷🍃

Nous sommes au stade de Dammarie-sur-Saulx, voyez-vous la petite porte blanche en face de vous ?  Franchissons-là et partons pour 6 kms d’aventures !

Oh regardez là-haut, un fil suspendu ! Et ces petites lutines là-bas, derrière l’arbre, qui enfilent des petits chaussons rouges, les avez-vous vues ? Des lutines funambules bravant le vent de cette froide journée d’août…

Concentration extrême… sous l’air de l’accordéoniste. Mais non, ce n’est pas un accordéon ! quel est le nom de cet étrange instrument déjà ? Ah oui : un bandonéon… 🎼

funambules1

🎨

funambules2

🎨

funambules3

🎨

Magnifique performance n’est-ce pas ? J’en frissonne. Continuons la balade et admirons les oeuvres d’art mêlées à la nature tout au long du chemin…

art1

🎨

art4

🎨

art3

🎨

art2

🎨

art5

🎨

J’espère que vous avez pensé à prendre des vêtements chauds et de pluie car il se pourrait bien qu’une averse nous surprenne d’ici peu…

art6

🎨

Qui est ce monsieur en costume venant nous serrer la main ? L’avez-vous reconnu ? Le maire de Dammarie en personne ! 😳 Enfin presque… disons plutôt son remplaçant pour cette journée – et pour les moments où il est occupé aux toilettes, parait-il… L’homme charismatique est fier de nous dresser une brève mais hilarante biographie du célèbre Paul Petit, peintre mondialement connu…. à Dammarie. Admirez son autoportrait !

Paul Petit

🎨

On poursuit le chemin….

art7

🎨

Admirez cette nature morte de Gauguin…

nature morte2

🎨

Avec le cadre, c’est mieux.

nature morte1

🎨

Les arbres ont revêtu leur plus belle parure ! Dites-moi, ça ne vous rappelle rien ? Mais si ! Les tableaux de Franck avec ses arbres habillés ! Vous pouvez les admirer ici, sur sa Page Facebook.

arbre2

🎨

arbre1

🎨

Une table…des chaises… c’est l’heure de manger ?! Ah non, pas encore… La demoiselle ne semble pas être encline à rester parmi nous… mais où va-t-elle ?!

peinture1

🎨

Jouer à chat perché ?

peinture3

🎨

Ancre de Chine sur papier de riz….

peinture4

🎨

peinture5

🎨

Quand dites-vous ? Pas mal, n’est-ce pas ?

peinture2

🎨

Encore un petit effort, la pause n’est pas loin. Mais avant de goûter au jus de fruits artisanaux et aux cookies « maison » à la farine de millet, on écoute sagement un cours sur le Ginko Biloba, l’un des plus vieux arbres au monde apparu bien avant les dinosaures !

ginko

🎨

Parce qu’il faisait drôlement froid aujourd’hui, les arbres ont revêtu leur tricot.

tricot

🎨

Des moulins à vents !

fleurs des champs

🎨

champs des fleurs 3

🎨

champs des fleurs 2

🎨

Chut écoutez… On entend le train… le train fantôme ! Nous voici sur les traces du Naix-Güe, une ligne de chemin de fer disparue dans les années 30…

drapeaux

🎨

Ces deux clowns & poètes vous ont faire rire ? Moi aussi !

monsieurs bleus

🎨

Sur ce petit pont au dessus de la Saulx, écoutez le chant de la mystérieuse cantatrice… fermer les yeux, il y a rien à voir, tout est dans la voix…

rivière

🎨

Ah un rideau de bambou, la promenade toucherait-elle à sa fin ? Pas encore…

rideau bambou

🎨

flower

🎨

Une fresque en mode « freestyle » sur le mur d’un hangar agricole… Monsieur s’il vous plait, une petite démonstration ?

art de rue

🎨

art de rue 2

🎨

La promenade touche à sa fin… Nous arrivons au village et plus précisément devant la fonderie de Dammarie où quelques ouvriers nous attendent pour un concert privé avec des instruments… rustiques. Et oui, il faut parfois faire avec ce qu’on a sous la main !

fonderie

🎨

De retour au stade. Un bon repos mérité. Prenez place, je vous en prie !

salon

🎨

Oh mais vous n’avez pas l’impression qu’il manquait un peu de son et d’animation dans cet article ?

🎨

Cette belle promenade se termine, m’ayant apportée un souffle d’inspiration, inspiration que j’avais perdue depuis quelques temps. Je suis dans une phase où je végète. En manque de soleil, de vacances, de détente, de promenade, de découvertes propice à l’inspiration et indispensable à mon bien-être. Ce n’est que provisoire, heureusement. Cette balade m’a été hautement bénéfique et j’espère pouvoir très bientôt vous relater de nouvelles aventures !

En attendant, je vous dis à bientôt ! 💜

Défi des 100 jours : saison 15 !

Image12En parcourant mes précédents articles, je constate ne pas vous avoir fait part de ma saison 14 commencée en février dernier et qui s’est déroulée en petit comité avec deux ou trois amis. En résumé, j’avais pour objectif de commencer à économiser et prospecter dans le but d’acquérir une nouvelle voiture, pas directement pour moi mais pour ma maman, bien qu’étant moi-même impliquée.

A l’issue de ces 100 jours, nous avions réussi à cerner le type de voiture qui nous conviendrait ainsi que rassembler le quart de la somme totale.

Je me suis mise en tête de recommencer une saison pour que les choses avancent rapidement parce que notre vieille voiture ne va pas tarder à rendre l’âme. Cela fait quelques années déjà qu’elle est en survie, et bien qu’ayant repoussé l’échéance, il arrive un moment donné où il faut savoir dire stop au risque de se mettre en danger.

Tuture a 25 ans et plus de 300 000 kms à son actif. Oh son moteur est encore bon, nous dit-on… c’est bien la seule chose qui lui reste pour épater la galerie. Je pourrai la passer au crible et vous dresser la longue liste de ses symptômes mais je vais m’épargner une crise d’angoisse non nécessaire et me concentrer sur ce que je désire à présent.

Aujourd’hui, j’entame une nouvelle saison, soit la saison 15 avec deux objectifs :

  • Acquérir une nouvelle voiture
  • Terminer un projet d’écriture
  1. Acéqurir une nouvelle voiture.

Nous avons quelques modèles en tête dont un qui retient particulièrement notre attention. Nous avions pour but de rassembler 3000 euros (pour la voiture et d’éventuels frais d’à-côté). Actuellement, nous avons 1/3 de la somme, soit 1000 euros. Il nous manque donc 2000 euros pour atteindre le premier pallier de l’objectif. Après quoi il faudra trouver THE voiture, ce qui n’est pas mince affaire et je compte bien sur « eux  » là-haut pour nous guider. 😇

    2. Terminer un projet d’écriture

J’ai entamé un projet d’écriture qui se présentera sous forme d’un e-book au format PDF. Je n’en dis pas plus sur le contenu pour le moment. Je me donne 100 jours pour écrire et finaliser ce projet. Je manque de motivation et j’espère que le fait d’inclure ce projet à mon défi me boostera davantage. 😉

Début du défi : 21 juillet / Fin du défi : 28 octobre 2016.

La chapelle de Saint-Rouin

IMG_8007

Chacune de mes sorties, à pieds ou en voiture, est propice à la découverte. Ainsi, c’est au retour d’une sortie « courses » que je suis tombée par hasard sur l’ermitage de Saint-Rouin, en pleine forêt, du côté de l’Argonne dans le nord meusien.

J’adore les lieux de recueillement où règne le silence et j’aime encore plus lorsqu’ils se situent au coeur de la nature.

A gauche, l’ermitage. A droite, la fontaine. Un peu plus haut, un retable du 18ème siècle et enfin… un étrange bloc de béton sur pilotis.

Je suis généralement peu séduite par l’art moderne mais dans un tel contexte, c’est différent. L’architecture se fond dans la nature, imitant le bois. Je reste malgré tout sceptique sur l’intérieur redoutant une sensation de froideur.

Il n’en est rien du tout ! Mon ressenti est bon, très bon même. D’emblée je me déchausse pour apprécier davantage les sensations. Le sol est doux et frais. La soleil entre par les vitraux dessinant de superbes jeux de lumière. C’est sobre mais chaleureux.

Ce lieu insolite est une chapelle bâtie en 1956 par le Père Rayssiguier, disciple de Le Corbusier. Quand aux vitraux aux formes géométriques, ils ont été dessinés par une très jeune artiste japonaise de 8 ans, Kimié Bando.

Et pour le côté historique, je vous renvoie à cet article sur La légende de Saint-Rouin pour ceux que ça intéresse. Personnellement je m’attarde peu sur l’histoire d’un lieu, ceci pour laisser place à mon ressenti dans le moment présent.

J’y reviendrai certainement avec Igor pour faire de jolies photos. En attendant, voici quelques clichés pris avec l’I-phone.

A bientôt ! ☀️

 

2016, le réveil de la fée ?

IMG_5999Wahou…. Ca fait super longtemps que je n’ai rien publié dans mon antre…. Non pas que je l’oublie mais il se trouve que je suis fort bien occupée, comme toujours. J’avais pour projet de transformer ce blog pour y partager mes clichés avec Igor, seulement je n’ai toujours pas la tête à cela. Ca viendra, chaque chose en son temps.

Dans un lointain article j’évoquais mon problème de fatigue chronique, tu t’en souviens ? (on se connait depuis suffisamment longtemps, tu veux bien que je te tutoie ? Bien. Super, je me sens plus à l’aise comme ça). Donc si tu as bien suivi ce blog, je me trainais une fatigue chronique depuis…. depuis…. toujours. Mais qui, à l’heure actuelle n’est pas atteint de fatigue chronique ? Je me le demande…. Masquée par des stimulants (café, chocolat, sucres etc…. si tu veux en savoir plus je te conseille cette vidéo) nous nous rendons même plus compte de notre état jusqu’au jour où pour une raison quelconque on décide d’opter pour une alimentation physiologique. C’est ce que j’ai fait. Adieu sucres, gluten, chocolat etc…. Adieu excitants qui me maintenaient éveillée de jour comme de nuit. Si j’ai vu bon nombre de symptômes disparaitre au fil du temps, j’ai eu le malheur de constater une vilaine fatigue chronique. Cette fatigue ne s’est pas manifestée par un besoin de dormir – ça aurait été tellement plus simple – mais par un épuisement mental. Tu vois par exemple, lire ou regarder une vidéo me prenait beaucoup d’énergie par manque de concentration. Impossible de rester centrée sur quoique ce soit. Et je ne te parle même pas du moindre tracas qui devenait une montagne à gravir….. C’était une fatigue davantage psychique que physique bien que je me trainais également pour sortir….

Et bien là, depuis disons…. trois semaines, un mois peut-être, je commence nettement à sentir la différence. Enfin, je me réveille….. Je travaille sur plusieurs projets en même temps, je lis de nouveau, je me sens prête à régler des problèmes auxquels je n’arrivais plus faire face et je me suis même mise au sport. Si, je te jure ! J’ai commencé la course à pied et à mon grand étonnement je m’en sors plutôt bien ! Moi qui auparavant ne pouvait à peine courir 100m sans me lamenter, je trottine – certes – avec aisance, sans une quelconque douleur, sans problème respiratoire…. Franchement, j’ai jamais vécu un truc pareil…. Bref, je remonte la pente, doucement, petit à petit les efforts, les démarches entreprises ces derniers mois commencent à porter leurs fruits. Il était temps. Parce que c’est simple et en même temps pas si simple que ça le chemin de la régénération. Théoriquement, ce n’est pas si compliqué une fois que l’on connait les bases de la physiologie. En pratique, c’est une autre paire de manches…. parce que tu auras beau connaitre la théorie, si tu ne sais pas écouter ton corps, tu ne sauras jamais ce qui est véritablement bon pour toi.

Tout cela pour dire que je suis vraiment heureuse d’avoir emprunter ce chemin, même si pour le moment je dois plus ou moins mettre de côté certaines de mes passions, de mes rêves, de mes envies. Plusieurs personnes autour de moi sont actuellement touchées par la maladie, c’est effrayant…. Comment en sommes-nous arrivés là ? Par un mode de vie totalement absurde, totalement déconnecté de notre véritable nature, par un manque de connaissances des lois de la vie parce que tout est fait pour nous maintenir dans l’ignorance. Oui, c’est effrayant. C’est pourquoi j’ai à coeur de continuer le chemin de la régénération, d’approfondir mes connaissances et de partager le message. Parce que ça devient urgent, très urgent.

J’espère revenir un peu plus souvent z’ici en cette année 2016…. parce que tout de même…. je l’aime bien mon antre 🙂

Ah oui, avant de te quitter je voulais te parler de Nico, mon ex-colocataire qui a chuté du 5ème étage cet été, tu te souviens ? Et bien voilà, dans quelques jours Nico sortira définitivement de l’hôpital. Si c’est pas une super bonne nouvelle ça….. 😉

03:23….. je devrais déjà dormir moi… c’est pas très physio de jouer les noctambules, ça va encore me décaler… seulement j’avais particulièrement envie d’écrire cette nuit……

Allé…. à bientôt ❤

 

 

Oser l’impossible et le réaliser….. la fête des archanges.

IMG_5347Je suis repartie dans ma période « ange ». C’est arrivé pendant ma monodiète de raisin, je sais pas si cela a un rapport mais je ressens fortement le besoin de me relier de nouveau avec les êtres subtils. Je lis actuellement le livre de Jovanovic Enquête sur l’existence des anges gardiens – depuis le temps que je l’avais…. – je fais appel à mon ange, je lui parle, je lui confie des missions etc…. bref, je suis un peu gaga en ce moment mais j’assume. 😛

Hier, c’était la Saint-Michel, la fête des Archanges mais aussi l’anniversaire de mon ami Jean-Claude Carton, envolé en ce début d’année. Et j’ai envie de lui dédié cet article ❤

Quel privilège d’être né le jour de la Saint-Michel ! Et après on se demande comment se fait-il que notre JC ait échappé moult fois à la mort…. pas de hasard 😉 Si son histoire vous intéresse, je vous renvoie vers son livre, son petit bébé, un morceau de l’oeuvre de sa vie….  Oser l’impossible est le réaliser.

Un ami virtuel certes, mais un ami quand même avec lequel j’ai partagé des beaux moments de complicité. Il me manque… même s’il est toujours là quelque part, que je sens sa présence et que je reçois des signes….

Ses émissions ont contribué à mon cheminement spirituel, notamment tout ce qui touche à la vie après la mort. Son passage dans l’au-delà n’a fait que renforcer ma foi en certaines croyances, amincissant davantage le voile entre l’ici et l’au-delà….. 

Oser l’impossible et le réaliser….. est désormais devenu comme un mantra que j’aime me rappeler lorsque j’ai des moments de doutes, lorsque je ne crois plus suffisamment en l’avenir, en ma bonne étoile…. Il me suffit alors de repenser à JC pour que l’espoir et l’envie jaillissent à nouveau. ❤

Un nouveau groupe FB a été créé, destiné à mettre en avant l’oeuvre de Jean-Claude, soit son livre, ses émissions radiophoniques et tous les domaines qui lui tenaient à coeur : Oser l’impossible et le réaliser, (le groupe FB) 

Joyeux anniversaire Jean-Claude, Petit Prince des Etoiles du Coeur.

Merci infinienment pour tout ❤

Et bien sûr, bonne fête aux Archanges et particulièrement à Mickaël, mon petit chouchou hi hi hi 😊 (quand je vous dis que je suis gaga en ce moment…..)

Sur ce, à bientôt !

 

Défi des 100 jours : saison 13 !

IMG_3694Et oui, me voici de retour pour une nouvelle saison du défi des 100 jours après plus d’une année de pause, si mes souvenirs sont bons. Cela fait un certain temps que l’idée de reprendre le défi trotte dans ma tête, or je n’ai jamais été très assidue et ai rarement été jusqu’au bout de mes objectifs. Aujourd’hui, je sais pourquoi. Je vous expliquerai tout cela dans un instant 😉

Avant, je tenais à remercier Xavier – Coucou Xavier ! – qui a eu le « courage » de reprendre contact avec moi après deux années de silence où chacun a fait sa route de son côté. Bravo à toi pour ta belle évolution, c’est un plaisir de te retrouver épanoui et disons plus…. posé ? 😛  sourire…

Pourquoi je parle de Xavier ? Parce qu’il m’a invité à commencer une nouvelle saison du défi des 100 jours en même temps que d’autres personnes. En bref, chacun fait son défi mais on commence tous en même temps. Pourquoi pas. Je me sens dans une bonne vibration en ce moment. Je retrouve de l’énergie grâce à mon alimentation et hygiène de vie. Je me sens davantage prête à aller de l’avant.

Comme je le disais plus haut, j’ai rarement été jusqu’au bout de mes objectifs lors des saisons précédentes. J’ai compris d’où venait le problème. Pour chacune des saisons, je dressais une liste d’objectifs extérieurs à moi du style : déménager, gagner 1000 euros par mois, développer mes sites web, me coucher plus tôt, manger plus physiologique etc etc etc…. soit des objectifs qui parfois ne me correspondaient plus au bout de quelques semaines ou qui une fois accomplis ne me laissaient aucune trace d’évolution intérieure.

Pour cette saison 13 – un chiffre que j’aime beaucoup et qui me poursuit, pour l’occasion j’ai ressorti une photo de l’un de mes 13 rencontrés sur le chemin en 2013 😉 –  j’ai choisi de ne mettre aucun objectif en avant mais d’émettre une intention. Celle de rester calme, posée, sereine en toute circonstance et d’accueillir ce qui est, sans jugement. Bien sûr, j’ai toujours une série d’objectifs en tête comme développer mes blogs, changer de vie etc…. cependant ils sont secondaires, non essentiels et impermanents. Leur concrétisation ou non concrétisation découleront naturellement de mon attitude intérieure.

La saison est à peine entamée – quelques jours avant la date initiale du 23 septembre 2015 – que l’univers me mets déjà à l’épreuve. Une pastèque a essayé de m’assassiner pendant mon sommeil et des grains de raisin m’ont fait tourner en bourrique toute la soirée. Dur dur le frugivorisme…. 😉 Blague à part, je sens vraiment qu’adopter cette attitude va me faire le plus grand bien car j’ai encore trop tendance à stresser à la moindre contrariété.

Je ferai mes retours ici plutôt que sur le site du défi des 100 jours que je ne fréquente plus beaucoup. Je préfère partager sur mon blog perso, en petit comité. J’ai donc ouvert une nouvelle catégorie où j’y ai rangé les anciens billets concernant le défi en plus des futurs articles. Vous remarquerez au passage que je suis en train de remanier mon blog et notamment les catégories. C’est un blog qui se veut être personnel – soit un espace rien que pour raconter ma vie 😛 Tout ce qui concerne l’alimentation, le bien-être et la spiritualité est transféré sur le site Philosophine.fr et tout ce qui concerne l’au-delà, l’ésotérisme, le paranormal se trouve sur De l’autre côté du voile que je remanie également dans un tout autre style d’écriture qui j’espère vous plaira 😉

A bientôt ! ❤